Efferve’sens, plateforme de financement participatif citoyen et local en région Centre

Fin 2020, France Active, la Région Centre Val de Loire et la Banque des Territoires ont lancé Efferve’sens, plateforme de financement participatif citoyenne et locale. Présentation du dispositif et retour sur son lancement, avec Marie Coupey, conseillère en financement participatif chez France Active. 

Permettre aux citoyens de soutenir des projets qui innovent et proposent des solutions pour répondre aux défis sociaux et environnementaux sur le territoire : c’est le pari fait par France Active, la Région Centre et la Banque des Territoires en créant Efferve’sens, en décembre dernier. Optimistes et motivés, ils sont quatre, chez France Active, chargés du projet et de l’accompagnement des porteurs. 

France Active réfléchissait depuis plusieurs années à mobiliser plus localement les citoyens, à encourager des projets plus engagés dans l’économie sociale et solidaire (ESS)”, retrace Marie Coupey, conseillère en financement participatif chez France Active. “La Région étudiait aussi des pistes dans cette démarche, on s’est donc rejoints pour co-construire ce dispositif.” 

Marie Coupey, premier filtre avant la sélection en comité de pilotage

La plateforme fonctionne sur un appel à projets, à destination de tous types de structures. L’envoi des dossiers de candidature est suivi d’un premier contact avec la conseillère Marie Coupey. Elle filtre selon leurs besoins, conseille voire réoriente ceux qui ne rentrent pas dans les trois grands axes de sélection : société inclusive, transition écologique, et cohésion territoriale. “Beaucoup s’adressent aussi à nous pour prendre des informations.” Elle soumet ensuite les projets retenus à un comité de pilotage, constitué d’un membre d’Alter’incub ( Alter’Incub, premier incubateur d’innovation sociale en Région Centre), d’une personne de chaque métropole (Orléans et Tours) et de la Région. Ce comité évalue les projets selon différents critères : “on étudie le projet dans son ensemble, mais aussi son aspect collectif, sa capacité à mobiliser des citoyens”. 

Les critères pour être éligible
  • • Être une association, une structure de l’ESS ou un entrepreneur engagé 
  • • Être implanté en région Centre Val de Loire
  • • Avoir un nouveau projet inscrit dans une démarche de transition (environnementale, culturelle…).
  • • Le projet doit s’inscrire dans l’un ou plusieurs des 3 axes d’engagement définis par France Active (société inclusive, transition écologique, cohésion territoriale)

Un accompagnement fort et structuré

Là commence l’accompagnement des porteurs de projets : avant la mise en ligne de la campagne, ils disposent de 3 jours de formation (en distanciel pour la première session) auprès de Marie Coupey. “On voit comment construire la campagne, mobiliser leur réseau, bien communiquer. On réfléchit aux contreparties et aux différents paliers.

Pour le lancement et les deux premières campagnes, la formatrice a travaillé avec la plateforme J’adopte un projet, qui propose le même dispositif en région Nouvelle-Aquitaine. Autre particularité, le fonctionnement par abondement participatif de la Région : pour 1€ versé par un citoyen, la Région double le montant en versant 1€ supplémentaire. 

Le projet doit s’inscrire dans un ou plusieurs des axes suivants : 
  • • Société inclusive (égalité des chances, promotion de la diversité, bien vivre, bien vieillir)
  • • Transition écologique (économie circulaire, consommation responsable, protection de l’environnement)
  • • Cohésion territoriale (lutte contre les inégalités territoriales, logement, mobilité)

La diversité de projets est infinie : parmi les projets qui ont fait campagne en ce début d’année, une maison d’assistantes maternelles à Chambray-lès-Tours, spécialisée dans l’accueil des enfants en situation de handicap de 2 à 7 ans, MAMS’Ailes Coccinelles, la création de jardins d’expérimentation de l’écolieu la Filerie, à Fresnes (41), le garage solidaire du Malesherbois (45)…

En janvier 2021, la plateforme proposait huit campagnes, toutes réussies. “on considère une campagne réussie quand elle atteint au moins 75% de l’objectif. Un peu moins de 113 000€ ont été collectés, par 800 donneurs.” indique Marie Coupey.   

Le troisième appel à projet est lancé ce lundi 21 juin, alors que les huit projets sont mis en ligne sur la plateforme. Ils seront en ligne jusqu’au 6 septembre.

Lisa Darrault

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Plus récent Avec le plus de vote
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] été, à l’occasion de la deuxième campagne de la plateforme Efferve’sens (financement participatif citoyen et local), nous vous proposons une mise en lumière des différents projets en collecte jusqu’au 6 […]

CES ARTICLES
POURRAIENT VOUS INTÉRESSER