Logiciels libres et consommation responsable

Biens communs à développer et à protéger, les logiciels libres offrent à chacun la possibilité de les copier, de les modifier et de les diffuser à volonté et en toute légalité. Utilisables et utilisés au quotidien, ils découlent ou génèrent d’une économie à laquelle tout le monde peut participer et il y a forcément un logiciel libre prêt à répondre à vos besoins. Par leur mode de développement favorisant le partage et la coopération, Ils facilitent la pérennisation des cultures.

C’est en plaçant les notions de partage et de collaboration au cœur de leurs pratiques, que les logiciels libres recouvrent un ensemble de valeurs communes à tous les acteurs de l’économie sociale et solidaire : la mise en réseau, la mutualisation des coûts et des bonnes pratiques, le respect des utilisateurs, la transparence, la gouvernance démocratique, etc.

Leur développement a été rendu possible via Internet mais ils ont également rendu possible ce « réseau des réseaux ». La majeure partie de l’infrastructure d’Internet fonctionne grâce à du logiciel libre : à chaque fois que vous naviguez sur Internet, des dizaines, voire des centaines de logiciels libres s’activent pour vous rendre service, à commencer par le cœur de la « box » de votre fournisseur d’accès.

Par définition, un logiciel libre est avant tout un logiciel respectant les libertés de ses utilisateurs. Plus précisément, la Fondation pour le Logiciel Libre définit le logiciel libre par les quatre libertés suivantes :

  • la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;
  • la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter aux besoins ;
  • la liberté de distribuer des copies du programme ;
  • la liberté d’améliorer le programme et d’en diffuser les améliorations.

Ces quatre libertés sont essentielles et se complètent, elles changent l’informatique dans sa relation aux usagers. Par exemple, la première liberté vous permet de faire fonctionner le programme sur tous les ordinateurs, sans limite de nombre.

Les seconde et quatrième libertés vous offrent la possibilité d’améliorer et d’adapter le logiciel ou de le faire faire par une tierce personne qui possède les connaissances nécessaires. Ces libertés illustrent le partage du savoir et répondent à une logique évidente de ne pas systématiquement devoir réinventer des outils qui existent déjà. On profite du logiciel existant et, en retour, on peut faire profiter la communauté de nouvelles améliorations, simplement en les partageant.

Impacts et enjeux

Les utiliser, que ce soit pour des usages domestiques ou professionnels, c’est contribuer à : 

  • Un mode de développement favorisant le partage et la coopération
  • soutenir un mouvement profondément citoyen qui contribue à l’amélioration d’un bien commun
  • à participer à la maîtrise de nos moyens d’expression et d’information réciproques et donc renforcer nos capacités d’appropriation des outils
  • affirmer concrètement que d’autres échanges économiques sont possibles par une demarche symboliquement fort peu coûteuse
  • à faire cesser des pratiques commerciales privatrices de liberté
  • à préserver l’existence de l’indépendance de l’utilisateur vis à vis du développeur

 CLICC : Culture Libre et Créations Collectives 
http://blog.libre.cc/

Sources :

● Guide libre association : http://guide.libreassociation.info/
● “Economie sociale et solidaire : qu’avons nous à échanger ? 
Mémoire d’étude d’Aurore Rousseaux, septembre 2011
Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis
Master2 Développement local, entrepreneuriat et économie solidaire
 http://www.scil.coop/wp-content/uploads/2011/10/memoire-LL-ESS.pdf
● Pour la dernière partie “Impacts et enjeux”, cela provient de la version précédent du guide
Annuaire de logiciels libres : Framasoft : http://www.framasoft.net/

Pour aller plus loin :

● Vidéo (11′) de FR3 Franche Comté http://vimeo.com/54519955
● Le 19 septembre dernier, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault a adressé à l’ensemble des ministres une circulaire dont l’objet est « Orientation pour l’usage des logiciels libres dans l’administration ». celle ci indique une série d’orientations et de recommandations sur le bon usage du logiciel libre.
Lire le dossier sur Net Public : www.netpublic.fr/2012/10/circulaire-orientation-logiciels-libres-administration/#more-6192
● A quoi tiennent nos libertés dans l’univers numérique ? : http://libre-et-ouvert.blogspot.fr/2009/12/libre-et-ouvert-ou-lequation-incomplete.html
● Economie sociale et ogiciels libres le temps de l’alliance http://www.april.org/economie-sociale-et-logiciels-libres-le-temps-de-l-alliance
● Rôle des structures d’économie sociale dans la production de biens communs immatériels : http://www.tala.coop/page/produire-des-biens-communs-immateriels

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires