L’historique de l’économie solidaire

L’économie sociale et solidaire prend racine au Moyen Age avec le compagnonnage, forme principale d’organisation des ouvriers professionnels. Mais la révolution française de 1789 a mis un frein à ce développement en refusant toute légitimité aux corps intermédiaires entre l’individu et la nation (Loi le Chapelier 1791).

Au cours de la première partie du XIXème siècle se constituent de multiples associations d’entraides. Pour répondre aux problèmes sociaux que faisait naître le marché, des actions collectives ont montré que d’autres principes pouvaient être mobilisés au service de la société.

Les 1ers théoriciens et expériences de l’économie sociale apparaissent au début du XIXème. Charles FOURIER inventera les phalanstères : ensemble de logements organisés autour d’une couverte centrale, lieu de vie communautaire. Le plus célèbre des phalanstères fut le familistère de Guise construit par Jean Baptiste GODIN, disciple de FOURIER et industriel, ayant financé ces constructions pour y loger des familles d’ouvriers dans des conditions d’hygiènes et de confort inégalable à l’époque. Pierre PROUDHON est le précurseur du système mutualiste.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires