Du jardin à l’assiette, les “Jardins Partagés”

Illustrations Jardins partagés

Portés par la Régie de Quartier C2S à Vierzon (Cher) les Jardins Partagés sont la résultante de nombreux facteurs et de rencontres, dont notamment des acteurs locaux, le directeur de la Régie de quartier (responsable de ce projet) et le Directeur de l’Auberge de Jeunesse de Vierzon.

La naissance de ce projet s’articule autour de constats et de besoins auxquels l’ensemble des acteurs cités ci-dessus et l’équipe de C2S (Régie de Quartier de Vierzon) tentent de répondre depuis plusieurs mois :

Un abaissement significatif de la démographie vierzonnaise.

Un fort contexte de dégradation des cités dans un climat d’insécurité, même si l’on constate une accalmie depuis plusieurs mois.

Un taux de chômage dépassant les 13,2 % (le plus fort taux de la Région Centre)

Une population vieillissante,

Le départ des jeunes vers des villes plus attractives, tant sur le plan des études que des opportunités de travail.

Autour de ces enjeux socio-économiques, La mission de la Régie de Quartier consiste à apporter des réponses pratiques, au cas par cas, et à « développer des activités par et pour les habitants en tenant compte de la dimension sociale et économique ».

Entre autres activités développées, celle des Jardins Partagés :

La municipalité de Vierzon mettant à disposition près de 2 hectares de terrain se trouvant à l’abandon, les équipes de C2S vont s’employer dès la première année à un défrichage complet du site afin d’en faire un lieu pouvant accueillir plusieurs activités dont les fameux Jardins.

Le projet prend forme, et puisqu’il doit s’appuyer sur la participation des habitants et des partenaires du champ social, chacun se l’approprie.

Sur l’espace naturel ainsi réhabilité, le projet s’articule autour de 3 orientations :

1° La mise à disposition auprès des citoyens, de parcelles individuelles, ce qui constitue un premier accueil et une réappropriation de la terre et de la nature

2° La mise à disposition de parcelles auprès des Associations locales, afin qu’elles y trouvent un terrain propice à la mise en œuvre de leurs projets avec leurs usagers.

3° L’exploitation de parcelles plus conséquentes par une équipe de salariés de C2S, afin de développer du maraîchage biologique : les légumes produits sont ainsi redistribués à des réseaux locaux de solidarité, mais aussi revendus à une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne).

La valeur ajoutée

La caractéristique première de ce projet est bel et bien de regrouper des acteurs sociaux de la ville de Vierzon, de favoriser la participation du plus grand nombre , de fédérer des énergies citoyennes axées sur le développement durable, la valorisation des compétences et des savoirs faire.

On ne compte plus les acteurs et opérateurs locaux impliqués dans cette dynamique : La CAF, l’Auberge de Jeunesse ,L’ESAT ,le SAJ, le Centre Médico-Social, le Conseil Général du Cher, la Municipalité…L”ensemble contribue généreusement à un concert d’interventions éducatives et solidaires , orchestré par et pour les habitants, en faveur de l’environnement naturel et humain.

Ces Jardins partagés deviennent donc un vecteur de mobilisation citoyenne et de partenariat social sur un territoire.

Enfin je ne serai pas fidèle au titre de mon article si je ne mentionnais ici l’Assiette !

En effet, à partir des produits locaux de saisons cultivés sur les Jardins Partagés, des repas hebdomadaires ont été organisés.

Depuis le mois de mai 2012, C2S et l’Auberge de Jeunesse de Vierzon expérimentent le Restaurant Associatif. Chaque jeudi matin et vendredi, Nathalie (Coordinatrice des Jardins partagés à C2S) et son équipe de salariées en insertion préparent un buffet pour un maximum de 25 personnes servis le vendredi midi.

“Le parti pris, nous explique Nathalie est de cuisiner des légumes, céréales, légumineuses et fruits en tenant compte de la saisonnalité et des qualités nutritives des aliments. Nous ne cuisinons pas de viande car nous souhaitons démontrer aux usagers de ces repas qu’il est possible, à moindre coût et sainement, de se nourrir d’une autre façon. Apprendre à jouer avec les couleurs des produits, les saveurs, les épices, découvrir des légumes oubliés, s’échanger des recettes, être conscient de sa façon de consommer « mieux et autrement ». C’est l’objectif de ces vendredis. »

Un exemple de Menu préparé et servi à l’Auberge de Jeunesse. Le buffet est à 7 euros et le dessert à 2 euros.

Veloute de topinambour
Crudité choux rouges, noix et orange
Crumble potiron parmesan
Salade de saison
Pana cota au coulis de framboise

Affaire à suivre donc !

Rédacteurs : Nathalie (C2S) et Dominique (Administrateur Cré-sol)

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires