La finance citoyenne ou comment démocratiser la question économique ?

Logo des Cigales

La finance solidaire a plusieurs finalités :

  • permettre le financement d’entrepreneurs ou de projets laissés de côté par les financeurs « classiques »
  • favoriser la rencontre et les échanges entre les citoyens « financeurs » et les entrepreneurs « financés »
  • favoriser la réappropriation de l’économie car l’économie n’est pas l’apanage des économistes, elle touche notre quotidien.

La finance solidaire donne ainsi la possibilité aux citoyens de s’engager concrètement dans la construction d’une société économiquement plus juste et plus transparente.

La finance citoyenne est une finance de proximité qui s’organise principalement autour de deux outils : le capital risque (les Cigales, Garrigue ou CREER SARL) et le prêt à taux zéro (les cagnottes et CREER solidaire)

La finance citoyenne soutient la création d’activités par le financement mais surtout par l’accueil, l’accompagnement et le suivi des entrepreneurs. Elle remplit une fonction qui n’est pas assumée par les acteurs financiers « classiques » mal outillés ou peu motivés par les activités solidaires ou par des entrepreneurs atypiques. L’intervention de la finance citoyenne est souvent l’élément déclencheur faisant effet levier pour accéder au système financier conventionnel.

Exemple de 2 acteurs :

Les clubs Cigales

Les clubs CIGALES (Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire) sont des petites structures de capital-risque. Chaque club mobilise l’épargne de ses 5 à 20 membres au service de la création et du développement d’entreprises. Chaque club finance de 0 à 3 entreprises en moyenne par an. Les CIGALES soutiennent en priorité des entreprises ayant un caractère d’utilité sociale, culturel ou écologique qui contribuent au développement durable.

Plus d’informations sur www.cigales.asso.fr

Les cagnottes

A l’origine des cagnottes, une campagne nationale. En 1985, l’association Solidarité Emploi s’engage dans une campagne pour récolter des fonds qui serviront à des prêts d’honneur sans intérêt permettant la création d’emplois pour des chômeurs. De là est né le concept des cagnottes locales. Une cagnotte est une association qui regroupe de 10 à 30 donateurs. L’argent récolté (10€ / mois en moyenne) sert à accorder des prêts (< 3 000 €) à ceux qui n’ont pas accès directement à l’emprunt bancaire. Les donateurs bénéficient en retour d’une déduction d’impôt. Les membres de la cagnotte se réunissent régulièrement en commission afin de sélectionner les projets à financer. Une fois le prêt accordé, un échéancier réaliste est étudié avec l’emprunteur. Puis, les sommes remboursées sont réinvesties dans d’autres projets.

Marie Laure JARRY – Cré-sol

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires